RELATIONS MADAGASCAR- SUISSE

carte

Depuis l’avènement de l’indépendance de Madagascar le 26 juin 1960, la reconnaissance de l’Etat malgache par la Confédération Suisse a abouti à la mise en place d’un Accord bilatéral conclu entre les deux pays le 17 mars 1964 et entré en vigueur le 31 mars 1966.

Voir +

Cet Accord contient des dispositions relatives aux échanges commerciaux, à la protection des investissements et à la  coopération technique, avec comme base diplomatique l’existence de la Commission mixte organisée en fonction de la demande de l’une ou l’autre Partie contractante.

Des accords ciblés s’en sont suivis, mettant en exergue les excellentes relations qui lient Madagascar et la Suisse, le dernier en date étant le renforcement de la promotion et de la protection réciproque des investissements conclu le 19 Novembre 2008, mais en attente actuelle des formalités constitutionnelles de la Partie malgache pour ce qui est de sa ratification.

COOPERATION MADAGASCAR- SUISSE

Plusieurs domaines d’activités rentrent dans le cadre de la coopération malgacho-suisse, notamment en matières économique, éducation et formation, développement et aide humanitaire, échanges culturels, environnement. Les interventions suisses proviennent tant de la part du secteur public que privé, notamment à travers la présence de grandes entreprises helvétiques, d’ONG et d’organismes spécialisés.

A titre d’illustrations, les travaux de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC),   organe relevant du Département Fédéral des Affaires Etrangères, en partenariat avec l’Organisation Non Gouvernementale « HELVETAS » permettent de réaliser des projets d’envergure à Madagascar dans différents secteurs liés à la coopération décentralisée.

Les secteurs d’intervention de la Confédération Suisse sur la coopération décentralisée à Madagascar en collaboration avec les ONG dont « Helvetas Suisse intercoopération », « SAHA », « AIM »,  sont les suivants :

Education, santé, formation professionnelle, coopération universitaire, culture et jeunesse, tourisme, environnement, pêche et agriculture, eau et assainissement, urbanisme, patrimoine et aménagement, sécurité civile, appui institutionnel, artisanat et micro entreprise, développement territorial/ régional/communal…

Au niveau de l’éducation et de la formation, des étudiants malgaches bénéficient de bourses de formation offertes par la Commission Fédérale des Bourses pour Etudiants étrangers (CFBE) et octroyées sur une base sélective. L’ambassade suisse à Antananarivo est chargée d’effectuer la présélection, en coopération avec la Commission Nationale malgache des Bourses Extérieures (CONABEX).

Sur le plan culturel, la Suisse coopère avec Madagascar dans les domaines de la musique, la danse et le cinéma.

carteDans le secteur environnemental, il y a lieu de signaler particulièrement la coopération très poussée entre le Ministère malgache de l’Environnement et des Forêts avec le Zoo de Zurich www.zoo.ch pour la protection et la défense de l’environnement. L’illustration parfaite de cette coopération est incarnée à travers l’existence d’une réplique à dimension réduite dans un domaine localisé du Zoo de la zone de Masoala, située au Nord-Est de Madagascar, réputée pour ses faunes et flores. Cette réplique est d’ailleurs dénommée « Masoala kely » (Petite Masoala). Cette coopération connaît en outre des effets d’entraînement par le biais de ses activités transversales, notamment en matières culturelle, socio-économique, voire touristique.